Dans l’agitée ambiance de l’Ouest, en cet an +21 de l’Ère des Internets,
On entend parfois des cordées de voix crier en choeur:
“tout change à toute allure!”
“les nouvelles technologies sont en train de nous dépasser!”
”climat, intelligence artificielle, crise financi1ere: il faut sauver le monde avant qu’il ne soit trop tard!”
“il est déjà trop tard de toute facon.”.

Comme si c’était la première fois dans l’histoire des humains.

Et chacun.e de tenter de donner un sens à cette illusion commune de vitesse,
Qui semble, étrangement, partagée plutôt équitablement,
Stupéfait.e.s que nous sommes par des forces centrifuges
Dont on aimerait comprendre les origines.

Une Table GrOnde est un espace
Qui s’extrait du mouvement ambiant
Le temps d’une conversation entre pairs.

3 âmes qui se connaissent peu ou proue,
Avec une interrogation commune comme point d’entrée.
66 à 666 minutes d’écoute et de propos
Déroulés autour d’une table arrondie,
Sans conclusion programmée.
1 quatrième âme slammeuse ou musicienne est cordialement Invitée à partager un poème ou une musique.
Avec ou sans public autour.

Chacun ramène un encas à partager,
Et 2 ou 3 extraits audio courts qui l’inspirent -plus ou moins en lien avec l’interrogation première-,
et peut les partager quand bon lui semble au cours de la conversation:
un collage audio ensemble.
Écouter vrai,
Parler vrai.
Écouter vrai et parler vrai.

Un enregistreur audio pour garder une trace
de l’écoute. Des écoutes.
Puis faire circuler ces voix auprès des autres, proches ou lointains.

Et voir émerger des trainées d’authenticité-s.
Qui écoutent et parlent vrai,
À l’intérieur de l’à côté.
Le futur, ici et maintenant.
Chacun.e peut faire une #TableGrOnde, librement.